Synthèse et statistiques du CAR 2017


Liste de récipiendaires du Concours pour l’allocation de ressources aux groupes de recherche (CRGR) (PDF)   (XLSX)

Liste de récipiendaires du Concours des plateformes et portails de recherche (CPPR) (PDF)  (XLSX)

Allocations du Premier défi de la FCI (PDF)  (XLSX)

Table des matières :


Calcul Canada réserve 80 % de ses ressources de calcul au concours d’allocation des ressources (CAR) et en conserve 20 % pour l’utilisation accessible par le service d’accès rapide. Veuillez prendre note qu’en raison de la forte demande de ressources de calcul, plus de 80 % de la capacité allouée aux chercheurs dans le cadre du CAR, l’a été sur les plus gros systèmes (88 % sur Cedar, 85 % sur Graham et 92 % sur GPC) afin de répondre aux plus grand nombre de requêtes possible. Contrairement à d’autres pays dans le monde, au Canada, nous n’avons pas de fournisseur spécialisé pour s’occuper des besoins supérieurs, séparément des besoins généraux. Par ailleurs, nous avons analysé, selon l’indicateur FWCI (field-weighted citation impact), la qualité des publications de nos gros utilisateurs par rapport à celle de l’ensemble de tous nos autres utilisateurs (qui n’ont pas d’allocation du CAR) et nous avons découvert qu’elle est semblable. En d’autres mots, les travaux de tous les chercheurs soutenus par Calcul Canada, que leurs besoins en unités centrales soient énormes ou plus modestes, atteignent de hauts niveaux d’impact scientifique.

Veuillez consulter le glossaire technique pour toute question en rapport avec la terminologie. Si vous avez des questions sur les concours d’allocation de ressources de Calcul Canada, écrivez-nous. La section renseignements généraux sur les concours d’allocation de ressources décrit le processus.

(Veuillez noter : les données contenues dans ces pages sont à jour en date du 29 avril 2017.)

Tableau 1 : Demandes présentées aux concours d’allocation
des ressources entre 2011 et 2017

AnnéeConcours de ressources pour groupes de recherche (CRGR)Concours des plateformes et portails de recherche
(CPPR)
Défi 1 de cyberinfrastructure de la FCITotal
2017345645414
201632442366
201533515350
2014291291
2013211211
2012159159
2011135135

Ressources de calcul

Allocations d’unités centrales (UCT)

Compte tenu des ressources informatiques disponibles en 2017, Calcul Canada n’a pu accorder que 58 % des unités centrales (cœurs-années) demandées. Cependant, comme on peut le constater au tableau 2, le taux de succès pour l’allocation d’unités centrales en 2017 s’est légèrement amélioré par rapport à 2016. Notez que plus de 50 000 des cœurs disponibles en 2017 sont nouveaux et offrent un plus haut rendement que ceux qu’ils remplacent. Remarquez également que le total de cœurs-années alloués par le RAC 2017 est le plus élevé de l’histoire de Calcul Canada.

Tableau 2 : Historique de l’offre et de la demande d’unité centrale (en cœurs-années)

AnnéeCapacité totale d’unités centralesTotal de cœurs-années demandésTotal de  cœurs-années allouésTaux de succès de l’allocation
2017182,760254,251147,3840.58
2016155,952237,862128,4630.54
2015161,888191,690123,6990.65
2014190,466172,989133,5080.77
2013187,227142,106126,6770.89
2012189,024103,84587,3120.84
2011132,31672,84875,4711.04

Tableau 3 : Offres et demandes en UCT pour 2017 par type de système

Système UCTCapacité allouable 2017 (en cœurs-années)Total des demandes 2017 (en cœurs-années)Total des allocations 2017 (en cœurs-années)Taux d’allocation
briarée7,0008,5965,1070.73
bugaboo4,2205,6583,5070.83
CAC*8401,0798000.95
cedar-compute24,00036,93521,0760.88
glooscap1,3447865640.42
gpc_ib30,91245,08128,5600.92
graham-compute**31,00047,16425,6430.83
grex3,7124,5792,4640.66
guillimin17,24023,78813,9030.81
mp230,98441,60024,8620.8
orca7,6809,5024,6870.61
orcinus9,61613,7836,7390.7
parallel6,3367,0474,5060.71
placentia2,6362,7501,5910.6
psi9005153340.37
sw_21,0761,6907800.72
tcs3,2643,6762,2610.69
Total182,760254,251147,3840.81

* La capacité totale de la grappe CAC (CAC cluster) est 2600 cœurs-années, mais la capacité allouable pour 2017 est 840 cœurs-années. La cible des allocations est donc 100 % de 840 dans ce cas et non 80 % comme pour les autres systèmes.

** Les allocations pour le système Graham augmenteront au-delà de 85 % en septembre 2017 lorsque le système GPC sera désactivé et certains de ses utilisateurs actuels seront transférés au nouveau système.

Allocations de processeurs graphiques (UTG)

La contrainte était encore plus grande pour les unités de traitement graphique que pour les unités centrales. Comme le montre le tableau 4, la demande de processeurs graphiques est 4,5 fois plus grande qu’en 2015. Malgré cette augmentation, le taux de succès de l’allocation s’élève à 38 %, comparé à 20 % en 2016. La performance des processeurs graphiques des nouveaux systèmes est également bien meilleure que celle des appareils pré-2016.

Tableau 4 : Historique de l’offre et de la demande de processeurs graphiques
(en UTG années)

AnnéeCapacité totale en processeurs graphiquesTotal des demandesTotal des allocationsTaux de succès de l’allocation
20171,4202,7851,0420.38
20163731,3572690.2
20154826083000.49

Tableau 5 : Offres et demandes en UTG pour 2017 par type de système

Système UTGCapacité allouable 2017 (UTG-années)Total des demandes 2017 (UTG-années)Total des allocations 2017 (UTG-années)Taux d’allocation
cedar-gpu5841163506.70.87
graham-gpu320843253.90.79
guillimin-gpu6416756.90.89
guillimin-phi1005425.20.25
helios-gpu7223061.00.85
parallel-gpu180326138.40.77
monk-gpu*10000.00.00
Total132027851042.10.79

*Le système Monk-GPU est hors garantie, mais peut être alloué selon la disponibilité du moment aux risques et périls de l’utilisateur.

Allocations infonuagiques

L’installation d’Arbutus à l’Université de Victoria augmente notre capacité infonuagique, qui passe de 104 nœuds à 290 à l’UVic plus 36 nœuds à l’Université de Sherbrooke, et quadruple le stockage à 2,2 Po. Nous avons reçu des demandes pour 9 152 UCT virtuelles et notre capacité est de 23 040. Nous prévoyons cependant que la demande augmentera avec la croissance des besoins en infonuagique, au fur et à mesure que cette ressource sera mieux connue.

Tableau 6 : Offres et demandes en UCT virtuelles pour 2017 par type de système

Système infonuagiqueCapacité allouable 2017 (UCT virtuelles)Total des demandes 2017 (UCT virtuelles)Total des allocations 2017 (UCT virtuelles)Taux d’allocation
arbutus-compute-cloud14,5926,7783,7870.26
arbutus-persistent-cloud7,2962,3741,9900.27
East-cloud*1,15200
Total23,0409,1525,776.60.25

*Le nuage de l’Est est offert aux utilisateurs nécessitant des ressources infonuagiques sans allocation via notre service d’accès rapide.

Allocations de stockage

Grâce à l’ajout des nouveaux systèmes Cedar (SFU), Graham (Waterloo) et Arbutus (Victoria), Calcul Canada a été en mesure de répondre à la demande de stockage en 2017, comme le montre le tableau 7.

Table 7 : Offre et demande de capacité de stockage pour 2017
par type de stockage (en téraoctets)

Type de stockageType de stockageTotal des demandes 2017Total des allocations 2017Taux de succès
Project43,15131,33530,1460.96
Nearline83,33316,64016,8921.02
Cloud660518.5518.51.00
Total127,14448,493.547556.50.98

Tableau 8 : Offres et demandes en stockage de type projet 2017 (To)

Stockage de type projet (PROJECT)Capacité allouable 2017Total des demandes 2017Total des allocations 2017Taux d’allocation
briarée2002031570.79
bugaboo1,1107867660.69
CAC1,0001,2311,0811.08
global_c6423793790.59
gpc_ib3,0002,1041,6640.55
guillimin-datastar3,8003,6773,6770.97
helios020
mp28009266930.87
NDC-SFU14,9009,3009,1430.61
NDC-Waterloo15,00010,82110,8450.72
NDC-UVic2,4431,8001,6430.67
orcinus25698980.38
glooscap0800
Total43,15131,33530,1460.70

Tableau 9 : Offres et demandes en stockage de type proximité 2017 (To)

Stockage de type proximité (NEARLINE)Capacité allouable 2017 (To)Total des demandes 2017 (To)Total des allocations 2017 (To)Taux d’allocation
guillimin-datastar2,5009359440.38
HPSS12,5005,4835,8860.47
mammouth-archive8,33390300.00
NDC-SFU*30,0003,2143,2140.11
NDC- Waterloo30,0006,9186,8180.23
Total83,33316,64016,8920.20

* NDC = Cyberinfrastructure nationale de données (en anglais National Data Cyberinfrastructure)

Tableau 10 : Offres et demandes en stockage infonuagique 2017 (To)

Stockage infonuagique (Ceph)Capacité allouable 2017 (To)Total des demandes 2017 (To)Total des allocations 2017 (To)Taux d’allocation
arbutus-storage-cloud560518.5518.50.93
East-cloud100000
Total660518.5518.50.79

Taux d’acceptation

Les requêtes sont évaluées à la fois sur leur faisabilité technique et sur leur excellence scientifique. Pour les concours 2017, 414 demandes ont été présentées et 390 allocations ont été accordées. Note : presque tous les concurrents demandent des ressources en soutien à des programmes de recherche et du personnel hautement qualifié qui ont déjà reçu de l’aide financière de la part des trois conseils subventionnaires et d’autres sources approuvées par des pairs.

Le concours d’allocation des ressources de cette année a accordé 58 % du total des ressources de calcul demandées et 98 % du total du stockage demandé. En raison de la compétitivité des propositions et de la quantité limitée de ressources disponibles, tous les projets, dans toutes les disciplines, ont reçu une allocation finale moindre que leur demande initiale.

Table 11 : Demandes et allocations (réparties par ressources)

 CAR 2017Nombre de demandes reçuesNombre de demandes accordées
Stockage282271
UCT351314
UTG4234
Nuage
(UCT virtuelles)
4641

Processus d’allocation

  • Le personnel technique de Calcul Canada évalue chaque proposition.
  • Un groupe d’évaluation par les pairs examine ensuite les propositions :
    • chaque proposition reçoit plusieurs évaluations indépendantes;
    • des comités scientifiques se rencontrent pour discuter des demandes;
    • le groupe d’évaluation par les pairs peut recommander des réductions particulières pour certaines demandes;
    • le groupe d’évaluation par les pairs attribue une note scientifique finale sur une échelle de 1 à 5.
  • Le comité des présidents du CAR cautionne une fonction de mise à l’échelle du score scientifique. Cette fonction est appliquée à toutes les demandes de ressources de calcul.

Mise à l’échelle des demandes de ressources de calcul

Comme par les années passées, les ressources de calcul disponibles en 2017 ne sont pas suffisantes pour répondre à la demande. Cela s’explique par le fait que de nombreux systèmes pré-2016 sont retirés en même temps que les nouveaux systèmes sont mis en place.

La fonction de mise à l’échelle appliquée au concours de 2017 (voir le tableau ci-dessous) a été définie de façon à ce que seules les demandes ayant reçu une note scientifique de 2,25 ou plus reçoivent une allocation ainsi qu’un maximum de 87,5 % de celles ayant obtenu une note de 5. Notez que les chercheurs qui n’ont pas reçu d’allocation de calcul peuvent toujours faire une utilisation aléatoire des systèmes par l’intermédiaire de notre Service d’accès rapide.

Valeur pécuniaire des allocations de 2017

Ces valeurs représentent une moyenne pour l’ensemble des installations de Calcul Canada et comprennent les coûts totaux de l’exploitation et du capital encourus par Calcul Canada pour fournir les ressources et les services associés. Il ne s’agit ni de la valeur marchande ni de la valeur du marché. Pour le concours de 2017, la valeur des ressources allouées a été calculée sur une base annuelle en utilisant les taux suivants :

  • 188,84 $/cœur-année
  • 566,52 $/UTG-année
  • 128,00 $/To-année
  • 40,50 $/UTC virtuelle-année
  • 178,50 $/To-année de stockage en nuage (Ceph)

Veuillez noter que l’évaluation de chacune de ces ressources diminue chaque année, à mesure que de vieilles ressources coûteuses sont retirées et remplacées par des ressources récentes plus efficaces par rapport au coût.